Retour à l'Espace Pro

2021

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

LABORATOIRES DE BIOLOGIE MÉDICALE EN GREVE

publié le : 18 octobre 2019

Nous vous avions écrit en septembre dernier pour vous prévenir de notre mouvement de grève partielle, qui a eu lieu les après-midis entre le 23 septembre et le 1er octobre. Cette grève a été massivement suivie par les biologistes médicaux et a reçu un soutien sans faille des patients, des élus.

Nous vous avions expliqué alors les raisons de cette grève, qui faisait suite à la volonté de la CNAM d’imposer à notre profession une baisse brutale et infondée de notre nomenclature (NABM) à hauteur de 170 millions d’euros pour 2020.

Une telle baisse de chiffre d’affaires entraînerait la fermeture de nombreux sites de proximité, qui sont au nombre de 4000 en France et qui permettent aux patients de se rendre facilement dans un laboratoire de biologie médicale.

Les réunions de négociation avec le directeur général de la CNAM, Nicolas Revel, le 1er octobre et le 17 octobre, se sont soldées par un échec.

C’est la raison pour laquelle, tous les représentants de la profession (les 4 syndicats : SDB, SNMB, SLBC, SJBM et les grands groupes, adhérents de l’APBM) ont décidé de poursuivre le mouvement de grève, d’accentuer la pression sur la CNAM, mais aussi sur le gouvernement qui est décisionnaire sur les comptes sociaux.

 

Une grève totale de trois jours les 22, 23 et 24 octobre est prévue pour que les décideurs publics puissent avoir un avant-goût de ce que serait la disparition d’une partie des LBM dans l’ensemble des régions.

 

Nous sommes bien sûr particulièrement conscients des désagréments provoqués par cette grève dans votre activité de soin et la prise en charge de vos patients, et nous souhaitons vous informer des modalités pratiques mises en place pour assurer la prise en charge des prélèvements et la bonne orientation de vos patients.

Ainsi, pendant ces 3 jours de grève :

Les LBM seront fermés au public et un message sera enregistré sur le répondeur pour orienter les patients. Les urgences seront envoyées vers l’hôpital public.
Le laboratoire continue d’assurer les activités suivantes :

  • Domiciles prélevés par les IDE libérales et tournée de ramassage des IDE.
  • Patients sous chimiothérapies prélevés par les IDE libérales.
  • Les EHPAD, les centres SSR et les centres de Dialyse sont assimilés à des établissements de soins.
  • Activité d’hospitalisation et ambulatoire des établissements de soins (cliniques).
  • AMP (RdV à définir avant avec les gynécologues concernés).

 

Nous vous remercions de prendre contact avec votre laboratoire habituel pour établir dès aujourd’hui avec lui les modalités de prise en charge exceptionnelle de ces prélèvements particuliers (rendez-vous, ligne téléphonique dédiée, transfert sur un autre site, …)

 

Nous avons déclenché ce mouvement de grève après avoir essayé toutes les autres formes d’action et de revendication, mais nous n’avons pu obtenir jusqu’alors aucune réponse de la part de la CNAM et du gouvernement pour sauvegarder nos sites de proximité qui répondent aux besoins de vos patients et le haut niveau de qualité de la biologie médicale en France.

Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien dans ce moment décisif pour la pérennité de nos réseaux de soins.